Concert

Publié le 22 mai 2017

La Syrie Sacrée, avant et après par Noma Omran (cantatrice),
Khaled Aljaramani (oud) et Mohanad Aljaramani (oud et percussions)

Noma Omran, chant

Née en Syrie en 1970, Noma Omran vit à Paris ; elle est mariée au réalisateur syrien Ossama Mohammed. Cantatrice et compositrice, spécialiste du Maqâm oriental araméen et syriaque, elle se produit régulièrement sur les scènes internationales (Opéra de Lille, 2014 ; Théâtre de la Ville, Paris, 2013 ; Bozart, Bruxelles, 2012 ; Biennale de Sharjah, 2011 ; Opéra de Damas, 2010 ; Théâtre de La Monnaie, Bruxelles, 2007).

Première chanteuse à relancer le rituel sacré Zen (temple de Daitokuji, Kyoto, avec Stomu Yamashta), elle a collaboré avec la metteur en scène Ariane Mnouchkine (Gilgamesh, 2005), le chorégraphe Bernardo Montet (Les Batraciens s'en vont, 2006) et le réalisateur Ossama Mohammed (musique originale et interprétation, Eau Argentée, Syrie Autoportrait, sélection officielle Cannes ; Grierson Award, London film Festival, 2014).

Parmi ses œuvres et représentations récentes :

2015 : Festival « Autres Rivages en pays d’Uzès », France. Soirée Syrienne en marge du Festival international du film francophone de Namur (FIFF), Fribourg, Suisse. « L'art en marche, artistes syriens d’aujourd’hui », Bordeaux. Visages et Lieux, musique originale, série syrienne réalisée par Haitham Hakki. C'est l'amour, chant, un film de Paul Vecchiali.

2014 : Je vous écris de Syrie, Opéra Comique de Paris. D'Alep à Royaumont, création, Opéra de Lille. Le Papillon Syrien, création, Institut des Cultures de l’Islam, Paris.

2013 : Des notes Syriennes, création, Théâtre de la Ville, Paris. Festival Détours de Babel, Grenoble.

Khaled Aljaramani, oud

Né en Syrie, Khaled Aljaramani vit à Lyon. Musicien, compositeur, il fut formé par des maitres de l’oud tels que Mounir Bachir et Nassir Chamma. Il est musicien dans l’Orchestre Oriental du CND (Damas et Le Caire) ; il joue comme soliste avec l’Orchestre Symphonique National de Syrie (Damas et Beyrouth) ; il enseigne ensuite l’oud pendant deux ans au CND et la musicologie à la faculté de Homs (Syrie).

Il s'est produit régulièrement aux côtés d'orchestres symphoniques ou de musique classique arabe (Syrie, Liban, Maroc, France) et poursuit des projets artistiques en solo ou en duo notamment avec le guitariste Serge Teyssot-Gay (Noir Désir) avec lequel il élabore le projet Interzone (une centaine de concerts en France, au New Morning, au Festival Radio France, à l'Institut du Monde Arabe ou encore à l'Abbaye de Royaumont).

Il a produit plusieurs albums diffusés par Harmonia Mundi et Barclay/Universal. Ses projets artistiques sont autant d'expériences et d'échanges d'idées autour des formes musicales et de la rencontre transculturelle.

Mohanad Aljaramani, oud et percussions

Né en Syrie, Mohanad Aljaramani vit à Paris. Musicien, percussionniste, diplômé du Conservatoire de musique de Damas, membre de l’orchestre de musique traditionnelle de Damas, il se produit régulièrement avec le trio Bab Assalam au sein duquel il a enregistré en 2008, avec son frère Khaled Aljaramani et le clarinettiste Raphaël Vuillard, l’album Bab Assalam (Harmonia Mundi). En 2012 il intègre le trio Exil formé par le contrebassiste Olivier Moret. Il a aussi travaillé avec le compositeur Abed Azrié (Mucem et Opéra, Marseille ; Institut du Monde Arabe, Cabaret Sauvage et Institut des Cultures d'Islam, Paris ; Bozar, Bruxelles ; Festival de Fès de musique soufie).