Chants sacrés et traditionnels de femmes du Caucase

les répertoires musicaux

Les chants sacrés kistes sont constitués de deux parties distinctes.
Le zikr : répétition rythmique ou arythmique du nom de Dieu, pour aviver l’état de transe. Il est au cœur de la pratique du soufisme.
Le nazm : chant polyphonique à trois voix (bourdon haut, bourdon bas et voix médiane mélodique) d’accompagnement lors des cérémonies funéraires. Il est rythmé. Leur association suit une construction semblable à la musique perse (avaz, tasnif...).
La première partie est un appel dirigé par la maîtresse de cérémonie, sans rythme, pour créer l’union des participantes. Puis vient la partie rythmée. Les femmes forment un cercle et tournent en frappant des mains et des pieds. Les anciennes s’assoient au milieu et frappent le sol avec la main. Ces chants sont toujours «a capella ».

Les chants traditionnels sont une heureuse association de musiques aux arrangements perses, de balades des bardes du Caucase, de mélancolie slave au rythme des chevauchées héritées des mongoles. Les thématiques sont l’amour, la nature... Ces chants polyphoniques sont soutenus par des instruments tels que la balalaïka, le panduri, le garmon et le wot (tambour). Ce sont les contacts avec les Khevsours, et les Touches qui ont développé l’accompagnement polyphonique dans cette tradition particulière.

Les interprètes

Raïsa Darejan Margoshvili, chantre principal de la communauté.
Taïsa Manana Alkhanashvili, chant, accordeon garmon, balalaïka, tambour wot.
Markha Machalikashvili, chant, Balalaïka.
Rita Rusudan Phareulidze, chant, compositrice, balalaïka, tambour wot.
L’Ensemble se produit sur la scène internationale depuis 17 ans.

L’ensemble vocal Aznash Laaman (ex. Aznash ensemble) a réalisé de nombreux concerts en Finlande, Pologne, Pays bas, Belgique, Allemagne, France, Suisse, Italie... Ce premier groupe kiste est à l’origine du seul album de cette tradition chantée (Ensemble Aznach, Zoura)
Il s’est produit au festival soufi de Fez, au festival international des musiques sacrées de Fez, au Festival de Konya, au festival international des polyphonies traditionnel de Tbilissi, au festival de Denmark West Australia 2017, et dernièrement au festival Kaukasus - Elbphilarmonie/Hamburg.